Endurance trophée de ligue Aquitaine Poitou Charentes 2014 (VVM)

 

En cette fin de saison, seul un équipage est aligné pour courir sur cette course d’endurance :

Pierre ALLAIN et Florent DAMAMME sur le proto 750ie avec le n°20.

 

 

Vendredi 17 Octobre

Avant de commencer cette journée, il reste à rappeler que plus tôt dans la semaine, Hugues a eu la surprise de découvrir une fuite d’essence sur les durites de l’injection qui aurait pu nous écourter la course d’endurance si nous étions partis ainsi.

Néanmoins, pour cette journée d’essais libres, le beau temps est au rendez-vous et à part quelques appréhensions de Pierre sur la moto, les séances se déroulent bien et la moto fonctionne bien mis à part quelques légères échappées provenant du pneu arrière lors des accélérations en sortie de virage, le pneu étant bien avancé, nous envisagerons de le changer après les phases de qualification du Samedi.

 

Samedi 18 Octobre

C’est Pierre qui entame les séances de qualification ce matin et il est décidé à prendre un départ dans les premiers pilotes. L’organisation ayant demandé aux pilotes de se présenter en pré-grille 15 minutes avant le départ, nous sommes surpris de voir arriver nos concurrents avec les couvertures chauffantes… accompagnés de groupe électrogènes pour les brancher. Comme on pouvait s’y attendre, dès les premiers virages les pilotes veulent obtenir leur meilleur chrono et certains chutent dès les premiers tours. Cette séance de qualification sera perturbée par de nombreux drapeaux jaunes.

A midi, Florent s’approche de la pré-grille, comme pour Pierre sans avoir mis de couvertures chauffantes. C’est un bon pari car au moment où les pilotes de la séance précédente rentrent de leur série, tous les pilotes ayant des couvertures les enlèvent et nous découvrons vite que l’organisation a autorisé un pilote qui avait loupé sa série de prendre la piste seul pour 3 tours, autant dire le rêve de tout pilote de se qualifier sur une piste libre…

Pierre n’étant pas à l’aise sur la moto réalisera un chrono de 2’23 alors que Florent faisant abstraction de ce pneu usé réalisera son tour en 2’08.

L’après-midi étant libre, les pilotes en profitent pour changer le pneu arrière, améliorer la fixation du réservoir qui a tendance à se soulever légèrement et accueillir leur team pour l’endurance.

Cette journée se termine tranquillement avec un pot offert par le VVM et un bon repas pendant lequel nous discuterons des derniers préparatifs pour la course du lendemain. L’équipe étant réduite (seulement Jean-Paul et sa femme seront présent lors de la course), les pilotes seront mis à contribution lors des remplissages carburant.

 

Dimanche 19 Octobre

A 7h, nous sommes prêts pour l’installation dans le stand, celui-ci ayant fait les frais de la soirée de ses occupants, nous commençons par dégager les pommes de terre qui ont volé au sein du stand et nous sommes bien heureux de ne pas avoir mis la moto dans le stand pour la nuit, celle-ci aurait certainement subi les affres des fêtards qui ont mangé un repas de pilote, au menu : raclette…

Le départ est prévu à 8h30. Comme pour tout ce weekend, nous avons une belle météo ce qui nous laisse présager une course des plus agréables. Nous n’avons toujours pas trouvé sur le panneau d’affichage la grille de départ mais nous apprendrons plus tard que nous étions 40ème sur 43 motos engagées.

Pierre n’ayant pu réaliser un vrai départ lors de l’Endurance du DCF 2014, c’est lui qui prend le départ. Il ne prend pas un très bon départ et se retrouve dans les derniers.

Au bout d’une ½ heure, nous sommes 34ème, le premier relais se fait sous Safety Car, ayant déjà annoncé à Pierre de rentrer. Nous reprenons en 36ème position et à la sortie du Safety Car, Florent accélère le rythme mais il chute au 24ème tour perdant une quinzaine de minutes. La moto rentre au stand, il n’y a rien de cassé et Pierre peut reprendre la piste rapidement. Nous sommes à cet instant en 38ème position. Le reste de la course se déroulera sans incident, Pierre et Florent tenteront de regagner quelques places et surtout finir la course. L’équipe termine la course en 32ème position et qui plus est sous un baroufle du diable, la 750ie ayant passé le drapeau à damier avec le silencieux qui venait juste de se déboiter, il n’aurait pas fallu 1 tour de plus…

 

Finalement, le résultat obtenu est honorable au vu du niveau des autres équipages (nous finissons mieux que de grands pilotes tels que Gregg Black et Lucas Mahias qui participaient à cette course mais n’ont pas terminé !) et un grand merci à l’équipe de choc qui aura su être au top pendant toute la course, avec un panneautage dynamique et une bonne présence malgré leur nombre restreint.

 

 

Quelques photos de ce magnifique week-end